Groupement suisse pour les régions de montagne

3

Depuis plus de neuf ans, le SAB et l’Aide Suisse aux Montagnards ont lancé le Prix Montagne. Ensemble, nous sommes parvenus à le faire connaître auprès du public et à en faire un événement important pour les régions de montagne.

Willy Gehriger, Président du Conseil de fondation de l’Aide Suisse aux Montagnards

4

Le SAB représente avec conviction les communes de montagne auprès du Parlement fédéral. C’est pourquoi il est important que toutes les communes de montagne fassent partie du SAB.

Peter Flück, membre du Grand Conseil Canton de Berne et membre du Comité du SAB

1

«Pour bien vivre en montagnes, nous devons plus que jamais nous battre pour maintenir et développer une économie attractive et durable.»

Pierre Mathey, directeur de l’Association suisse des guides de montagne

7

Grâce à l'engagement du SAB et des cantons, le programme FORTA per- met l'intégration des régions périphé- riques dans le réseau routier national, tout en garantissant le financement des routes cantonales de montagne.

Laurent Favre, Conseiller d’Etat du canton de Neuchâtel et vice-président du SAB

6

Le SAB soutient avec succès la Société suisse d’économie alpestre (SSEA) dans ses actions en faveur de l’agriculture de montagne.

Image: © „Gstaad Saanenland Tourismus“

Erich von Siebenthal, Conseiller national et Président de la SSEA

Le Groupement Suisse pour les régions de montagne (SAB)

Le Groupement suisse pour les régions de montagne (SAB) est une association qui défend les intérêts des régions de montagne. Le SAB s’engage, au niveau politique, pour assurer un développement durable des régions de montagne et de l'espace rural. Le SAB est aussi présent sur le terrain, par le biais de nombreux projets de développement.

La Vision 2035 du SAB présente quel avenir notre organisation souhaite pour les régions de montagnes et l'espace rural. Des informations complémentaires sont également fournies dans la brève présentation du SAB

Devenez membre!

16

Le SAB a coordonné notre projet de mise en valeur du lait de brebis. Cette organisation a constitué un partenaire idéal.

Ioan Agapi (Association des agriculteurs de montagne de Vatra Dornei, Roumanie et membre directeur de Euromontana)

15

Le SAB s'est imposé comme la voix des montagnards sur le plan fédéral. Qu'il s'agisse d'énergie, de service public, d'agriculture ou de tourisme, le SAB veille à la cohésion nationale.

Christophe Darbellay, Conseiller d'Etat du Valais

13

Le SAB, en développant son label pour les jeunes des régions de montagne, a conçu un projet novateur et porteur d’avenir. 

Josef Schuler, ancien directeur de l'Office pour les activités culturelles et la jeunesse du canton d'Uri 

12

Le forum des jeunes du SAB nous donne l’occasion unique de participer au développement des communes ayant obtenu le label « jeunesse ». 

Moreno Donato, ancien président du Forum des jeunes du SAB

11

Quelles sont les conditions permettant aux jeunes de rester dans nos villages ? Avec son label « Communes de montagne - La jeunesse, notre avenir », le SAB a apporté une solution concrète!

Sabine Wermelinger, an. Présidente de la Commune Flühli-Sörenberg

10

Le SAB constitue un partenaire fiable pour assurer le maintien d'un service universel qui soit disponible sur l’ensemble du territoire.

Reto Lindegger, ancien directeur de l'Association des Communes Suisses

Dernières nouvelles

Un développement rapide de la production d'électricité à partir d'installations solaires est dans l'intérêt de l'approvisionnement énergétique de la Suisse. L'aménagement du territoire peut y contribuer de manière significative, en reconnaissant ces installations comme conformes à l'affectation de la zone et en accélérant ainsi les procédures d'autorisation.

Prise de position

En savoir plus

Le SAB salue la décision de la commission du Conseil national en charge de ce dossier d'entreprendre rapidement une révision de la loi sur la chasse. En raison de la forte augmentation du nombre de loups, la pression ne cesse de croître. Elle a ainsi dépassé depuis longtemps le niveau pouvant être supporté par l'agriculture de montagne, ainsi que par l’économie alpestre. Seule une révision de la loi sur la chasse permettra de mettre en place une nouvelle approche à l'égard du loup.

Comuniqué de presse du 18.01.2022

En savoir plus

Le SAB - Groupement suisse pour les régions de montagne - soutient le train de mesures en faveur des médias. Le SAB recommande ainsi de voter « Oui », lors des votations fédérales du 13 février 2022. Le train de mesures renforce de manière ciblée les médias régionaux. Cette mesure, qui est limitée dans le temps, encourage également la publication d’informations de qualité en ligne. Le train de mesures prend ainsi en compte l’évolution d’une partie de la population, quant à sa façon de s’informer.

Communiqué de presse du 10.01.2022

En savoir plus

Le SAB défend les intérêts des régions de montagne au niveau national. Dans ce contexte, l'économie agraire revêt une importance particulère. Pour ce domaine, nous cherchons un(e)

Collaboratrice/collaborateur en économie agraire à 80 - 100 %

Offre d'emploi en pdf

En savoir plus

Le SAB s'oppose fermement au projet visant à soumettre les infrastructures stratégiques du secteur énergétique à la lex Koller. D'une part, parce que cette loi, qui réglemente avant tout la vente d'objets immobiliers à des étrangers, ne constitue pas le bon moyen pour atteindre ce but. D'autre part, les infrastructures énergétiques appartiennent pour la plupart aux cantons et aux communes; ce qui réduit les risques.

Prise de position

En savoir plus

La Confédération veut redéfinir les zones de desserte des radios et des télévisions locales. Un soutien financier leur est accordé, notamment à des stations situées sur le Plateau, qui ne recevaient pas jusqu'ici d'aide financière. Le SAB ne peut accepter cette révision, que si le soutien financier global est augmenté et que les stations de radio et de télévision de montagne reçoivent également des fonds supplémentaires.

Prise de position

En savoir plus

Dialoguez avec nous sur Facebook ou Twitter