Groupement suisse pour les régions de montagne

1

«Pour bien vivre en montagnes, nous devons plus que jamais nous battre pour maintenir et développer une économie attractive et durable.»

Pierre Mathey, président de l’Association suisse des guides de montagne

2

Pour que nos villages de montagne restent vivants, nous devons nous battre afin que les jeunes aient envie de rester ou d¹y revenir. Le SAB s¹engage pour donner un avenir à nos communes et aux jeunes de montagne.

Mathias Reynard (conseiller national PS/VS)

 

3

Depuis plus de six ans, le SAB et l’Aide Suisse aux Montagnards ont lancé le Prix Montagne. Ensemble, nous sommes parvenus à le faire connaître auprès du public et à en faire un événement important pour les régions de montagne.

 

Willy Gehriger, Président du Conseil de fon- dation de l’Aide Suisse aux Montagnards

 

 

4

Le SAB représente avec conviction les communes de montagne auprès du Parlement fédéral. C’est pourquoi il est important que toutes les communes de montagne fassent partie du SAB.

Peter Flück, Président de la Conférence régionale Oberland-Ost et membre du Comité du SAB

6

Le SAB soutient avec succès la Société suisse d’économie alpestre (SSEA) dans ses actions en faveur de l’agriculture de montagne.

Image: © „Gstaad Saanenland Tourismus“

Erich von Siebenthal, Conseiller national et Président de la SSEA

7

Grâce à l'engagement du SAB et des cantons, le programme FORTA per- met l'intégration des régions périphé- riques dans le réseau routier national, tout en garantissant le financement des routes cantonales de montagne.

 

Laurent Favre, Conseiller d’Etat du canton de Neuchâtel et vice-président du SAB

 

 

Le Groupement Suisse pour les régions de montagne (SAB)

Le Groupement suisse pour les régions de montagne (SAB) est une association qui défend les intérêts des régions de montagne. Le SAB s’engage, au niveau politique, pour assurer un développement durable des régions de montagne et de l'espace rural. Le SAB est aussi présent sur le terrain, par le biais de nombreux projets de développement.

Devenez membre!

Dernières nouvelles

Le SAB approuve ainsi la politique climatique de la Confédération qui prévoit de réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre, par rapport à 1990. Pour des questions d’efficacité, ces mesures doivent avant tout être réalisées à l’étranger. D’autre part, les dispositions introduites en Suisse ne doivent pas pénaliser davantage les régions de montagne. C’est pourquoi le SAB rejette toute taxe sur le CO2 qui s’appliquerait aux carburants. L’argumentation complète relative à ce sujet se trouve dans notre prise de position au sujet de la révision de la loi sur le CO2, ainsi que dans le questionnaire « Politique climatique de la Suisse après 2020 ».

En savoir plus

Un premier bilan intermédiaire, depuis l’entrée en vigueur de la législation sur les résidences secondaires, a été esquissé, lors d’une journée d’étude organisée par le SAB à Berne. L’acceptation de l’initiative Weber a causé d’importants dommages économiques au sein des régions de montagne. Le marché immobilier s’est effondré, des places de travail ont disparu, l’hôtellerie a des difficultés à renouveler ses infrastructures et la crise touristique en montagne s’est aggravée.

En savoir plus

Le SAB rejette la nouvelle définition, contenue dans la loi sur la chasse, car les propositions ne règlent toujours pas la problématique des grands prédateurs ! D’autre part, le SAB rejette également les mesures visant à renforcer les zones protégées, ainsi que la création de nouvelles aires protégées.

Prise de position

En savoir plus

Le SAB soutient l’idée de favoriser les transports en vélo. Toutefois, les mesures prises en la matière sont de la compétence des cantons et des communes. La Confédération ne doit pas s’attribuer des compétences supplémentaires.

Prise de position

En savoir plus

Le SAB est d’avis que l’utilisation de plusieurs langues en Suisse ne constitue pas un désavantage, mas un atout. De plus, la promotion des langues nationales permet de renforcer la cohésion nationale. Toutefois, dans ce domaine, la Confédération doit intervenir de manière subsidiaire et uniquement lorsque cela se révèle nécessaire. Par conséquent, le SAB estime que la modification de l’art. 15 de la loi sur les langues doit être formulée de façon à prendre en considération cet aspect.
Prise de position

En savoir plus

Le label « Commune de montagne – La jeunesse, notre avenir » a été conçu pour récompenser les communes qui s’engagent en faveur de leur jeunesse. Il permet de créer des liens entre les communes poursuivant le même objectif. Dès à présent, les communes intéressées ont la possibilité de s’annoncer. Elles ont jusqu’au 9 décembre 2016 pour participer à la prochaine remise du label, qui aura lieu en 2017.

Communiqué de presse du 6 septembre 2016

 

 

En savoir plus

Dialoguez avec nous sur Facebook ou Twitter